Prix Sana 2016

  • Le Prix Sana 2016 revient à Heidi Reber, de Rohrbach, et Heidi Zihlmann, de Schwarzenberg

    Le Prix Sana 2016 revient à deux femmes: Heidi Reber, de Rohrbach BE, et Heidi Zihlmann, de Schwarzenberg LU, ont reçu chacune 15’000 francs pour leur engagement aussi ancien que désintéressé et en faveur de personnes dépendantes dans leur entourage. Le Prix Sana est décerné depuis six ans par la Fondation Sana. La cérémonie de remise des prix a été présentée par Nik Hartmann au Centre suisse des paraplégiques à Nottwil.

    Doté de 30’000 francs, le Prix Sana est la distinction la mieux rémunérée remise à des particuliers dans le domaine de la santé en Suisse. « Nombreux sont ceux qui s’engagent jour après jour, souvent pendant des années et de manière désintéressée, en faveur de la santé de personnes de leur entourage, malades, ayant besoin d’aide ou qui se trouvent en marge de la société », explique le Prof. Dr. med. Martin Meuli, directeur de la clinique de chirurgie pédiatrique de l’Hôpital universitaire de Zurich et président du jury. L’histoire de ces deux lauréates est exemplaire à ses yeux. « Avec le Prix Sana, ce sont ces gens qui apportent leur aide en toute discrétion que nous souhaitons honorer. »

    Heidi Reber (70) de Rohrbach BE s’est occupée d’autrui pratiquement toute sa vie. « S’il existait un Prix Nobel de l’engagement social, c’est Heidi Reber qui devrait le recevoir », déclare son amie de longue date, qui a donné sa voix à Heidi Reber pour le Prix Sana. Heidi Reber veut maintenant écrire un livre sur ses rencontres avec toutes les personnes qu’elle a aidées dans les phases difficiles de leur vie.

    Heidi Zihlmann de Schwarzenberg LU, la seconde lauréate, est âgée de 52 ans et n’est jamais partie en vacances. Sa fille dit qu’elle n’a tout simplement jamais eu le temps d’en prendre. Pendant des années, dans sa ferme, elle a soigné ses proches gravement malades, parfois jusqu’à leur mort. Sa fille souhaite que Heidi Zihlmann puisse maintenant réaliser son rêve, jusqu’à présent tenu secret: s’offrir des vacances.

    Les deux femmes ont été honorées avec un prix de 15’000 francs chacune et la sculpture Prix Sana de Gottfried Honegger.

    À la recherche de nouveaux candidats

    À travers le Prix Sana, la Fondation Sana, d’utilité publique, distingue et soutient l’engagement bénévole et altruiste en faveur de la santé d’autrui. La recherche de lauréats potentiels pour le Prix Sana 2017 a déjà commencé. Les propositions peuvent être soumises à la fondation jusqu’au 31 mars 2017. Parmi toutes les personnes qui soumettront un candidat, trois seront tirées au sort et remporteront chacune un bon pour un séjour dans un hôtel d’une valeur de 1000 francs chacun.