Prix Sana 2020

10e anniversaire : le Prix Sana est décerné à deux aides silencieuses des cantons de Genève et du Valais et à un couple désintéressé du canton de Zurich

Le Prix Sana, prix suisse de la santé, fête cette année son dixième anniversaire. Vendredi, le jury composé de cinq membres a décerné le prix Sana 2020 à deux femmes et à un couple: Anne-Marie Struijk de Vessy (GE), Mireille Udriot de Choëx sur Monthey (VS) et les époux Regina et Jean-Harry-Rolf Etzensperger de Watt (ZH). Ils recevront chacun un montant de 10 000 francs suisses pour leur engagement caritatif.

De nombreuses personnes s’engagent de manière désintéressée pour le bien de leurs semblables. Ces bienfaiteurs silencieux sont partout. Ils font des choses inestimables pour la santé des autres – que ce soit par leurs actions, leur réconfort ou leur sourire. La Fondation Sana décerne le Prix Sana à ces personnes une fois par an. En signe de reconnaissance, les lauréats reçoivent chacun 10 000 francs suisses pour leur engagement caritatif en Suisse et une sculpture du Prix Sana du célèbre artiste suisse Gottfried Honegger.

En 2020, le Prix Sana fête son dixième anniversaire. Au total, 29 personnes engagées en faveur du bien commun ont reçu un montant total de 290 000 francs suisses au cours des dix années du Prix Sana. Le jury composé de cinq membres est présidé par le professeur Martin Meuli, jusqu’à fin juillet 2020 directeur de la clinique de chirurgie pédiatrique de l’hôpital pédiatrique universitaire de Zurich. Sandra Studer, présentatrice à la télévision Suisse-alémanique, a été recrutée comme nouveau membre du jury cette année. En raison de la pandémie du COVID-19, la manifestation d’anniversaire 2020 a malheureusement dû être annulée. Les gagnants recevront néanmoins leurs prix et seront honorés l’année prochaine.

Les lauréats du Prix Sana 2020

Jean-Harry-Rolf et Regina Etzensperger

Jean-Harry-Rolf et Regina Etzensperger de Watt (ZH) sont fortement engagés dans le secteur de la santé et du social. Ces sociopédagogues et parents de cinq enfants ont accueilli à plusieurs reprises des jeunes handicapés ou des enfants issus de familles socialement défavorisées. Des enfants en situations de crise, par exemple en cas de violence domestique, ont également trouvé accueil chez eux. Aujourd’hui retraités, ils s’occupent encore d’enfants de jour.

Anne-Marie Struijk de Vessey

Anne-Marie Struijk de Vessey (GE) s’engage en faveur de soins palliatifs axés sur les personnes et leurs besoins. En 2007, elle a créé la “Fondation La Maison de Tara”. Avec son organisation, elle forme chaque année 35 à 45 “bénévoles” aux soins palliatifs. Dans la maison du même nom, les gens peuvent passer leur fin de vie dans la dignité et selon leurs souhaits.

Mireille Udriot

Mireille Udriot de Choëx sur Monthey (VS) a un cœur pour les enfants handicapés ou issus d’un milieu familial difficile. Son association “Emmanuel SOS Adoption” place les enfants concernés dans des familles depuis 1984. À ce jour, 84 enfants ont ainsi trouvé un nouveau foyer. Elle et son mari, eux-mêmes parents de trois enfants, ont adopté huit enfants handicapés. Ils ont fait don de leur maison – le chalet “ANAWIM” – à l’association afin de l’utiliser comme foyer pour personnes handicapées.

Medien

Soumettre des nominations pour le prochain Prix Sana

Avec le Prix Sana, la Fondation Sana à but non lucratif, reconnaît et soutient les travaux de santé réalisés de manière indépendante et gratuite au profit de nos semblables en Suisse. La Fondation est déjà à la recherche de héros de la santé pour le prochain Prix Sana. Trois bons d’hôtel d’une valeur de 1 000 francs chacun seront tirés au sort parmi toutes les inscriptions. Les propositions peuvent être soumises directement ici.