Prix Sana 2014

  • Le prix national de la santé Prix Sana va dans le canton de Vaud et en Suisse orientale

    Le 29 novembre 2014, le prix national de la santé Prix Sana a été attribué pour la quatrième fois. Le premier et le deuxième prix ont été décernés à deux Vaudoises. Le troisième a distingué une Saint-Galloise. Le Prix Sana de la Fondation Sana est doté, au total, de 30’000 francs et est le plus important prix de la santé pour des personnes individuelles. La remise du prix sera animée par Nik Hartmann, dans le cadre du salon Swiss Handicap, à Lucerne.

    A travers le Prix Sana, la Fondation Sana rend hommage, chaque année, à une ou plusieurs personnes pour leur engagement altruiste en faveur du bien-être de leurs semblables. Cette année, le Prix Sana a honoré pas moins de trois lauréates. La remise du prix en présence du conseiller d’Etat Guido Graf, chef du département de la santé et des affaires sociales du canton de Lucerne, a également marqué le point culminant des festivités du 10ème anniversaire de la Fondation Sana.

    Les lauréates ont été désignées par le jury après examen approfondi de nombreuses propositions. Le premier prix de 12’000 francs est allé à Carmen Arnold, Corcelles-près-Payerne, canton de Vaud. Elle a dû affronter une longue série de coups du sort, tout au long de sa vie. Elle-même souffrante, elle s’occupe pendant environ 150 jours par an de ses deux enfants (31 et 33 ans) lourdement handicapés. L’année dernière, elle a été victime d’un double coup du sort: elle a d’abord perdu son mari, puis, peu après, son fils sain. Malgré cela, Carmen poursuit sur sa lancée et continue – désormais seule – de prendre ses deux enfants chaque week-end à la maison ainsi que de nombreux autres jours de la semaine, et s’en occupe avec une énergie et un amour admirable, 24 heures sur 24.

    Le deuxième prix de 10’000 francs a été remis à Anna Stutz, Buchillon, canton de Vaud. Jade est la fille d’Anna Stutz. Jade souffre d’autisme. Il y a 14 ans, Anna Stutz chercha une place d’accueil à brève échéance pour Jade, du fait qu’elle devait elle-même entrer à l’hôpital – sans succès. La même année, elle créa avec son épargne une fondation pour l’encadrement d’enfants autistes. Celle-ci s’est développée et gère aujourd’hui un home pour enfants et adolescents autistes. Anna Stutz veut donner à ces enfants un encadrement individuel et leur permettre une vie la plus autonome possible. Ce faisant, elle décharge chaque jour de nombreuses familles.

    Enfin, le troisième prix de 8000 francs a récompensé Claire Erne, Muolen, canton de St-Gall. Le mari de Claire Erne souffre de la maladie Parkinson depuis 26 ans. Et depuis tout aussi longtemps, Claire Erne s’occupe de lui avec dévouement et amour. Durant tout ce temps, elle a acquis des connaissances approfondies de la maladie de Parkinson, qu’elle partage depuis 12 ans en tant que directrice bénévole du groupe d’entraide ainsi que depuis deux ans dans le groupe des proches. Avec sa joie de vivre et ses conseils, elle a déjà donné beaucoup de courage à plus d’un proche.

    Appel à candidatures pour le Prix Sana 2015

    La recherche de candidates et de candidats pour le prochain Prix Sana commence dès à présent. Tout le monde peut participer et soumettre des propositions. Cinq séjours en hôtel d’une valeur de 1000 francs chacun seront tirés au sort parmi toutes les propositions reçues. www.prix-sana.ch.