Prix Sana 2017

  • Le prix de la santé Sana 2017 revient à une Fribourgeoise et une Grisonne

    La Fondation Sana a décerné le prix de la Santé Sana 2017 à deux femmes. Regine Schlaginhaufen, de Gueschelmuth (FR), a reçu 20 000 francs pour la construction d’un centre de soins destiné à des enfants issus de milieux difficiles. La deuxième lauréate, Ursula Tarnutzer, de Tamins (GR), s’est vue attribuer la somme de 10 000 francs. Elle a, elle aussi, consacré toute sa vie au bien-être de ses semblables de façon désintéressée. 

    Avec le prix Sana, la fondation Sana, actionnaire principale du Groupe Helsana, rend hommage chaque année à une ou plusieurs personnes. Cette année, deux femmes ont été récompensées pour leur engagement désintéressé envers leurs semblables,  lors du salon Swiss Handicap qui se déroulait à Lucerne. L’évènement a été animé le 2 décembre par Nik Hartmann. Le discours de cérémonie a été prononcé par l’athlète en fauteuil roulant Heinz Frei, l’un des plus célèbres sportifs suisses de tous les temps.

    La lauréate principale, Regine Schlaginhaufen, avait tout juste 20 ans lorsqu’elle a accueilli son premier enfant avec son mari. Ensemble, ils ont fondé la Grande famille Sunneblueme, au sein de laquelle de nombreux enfants issus de milieux très défavorisés ont pu trouver un nouveau foyer. Cette Fribourgeoise, aujourd’hui âgée de 66 ans, a travaillé toute sa vie inlassablement pour son centre de soins, et ce, en grande partie bénévolement.

    La deuxième lauréate, Ursula Tarnutzer, a passé toute sa vie avec d’autres femmes du village à travailler bénévolement comme infirmière, aide à domicile, participant même aux soins et à la mise en bière de personnes défuntes. Aujourd’hui encore, à l’âge de 78 ans, elle ne prend guère de temps pour elle-même. Elle s’occupe de son mari alité, bien que souffrant elle-même d’ostéoporose et de maux de dos.

    Doté de 30’000 francs, le Prix Sana est la distinction la mieux rémunérée remise à des particuliers dans le domaine de la santé en Suisse. « Nombreux sont ceux qui s’engagent jour après jour, souvent pendant des années et de manière désintéressée, en faveur de la santé de personnes de leur entourage, malades, ayant besoin d’aide ou qui se trouvent en marge de la société », explique le Prof. Dr. med. Martin Meuli, directeur de la clinique de chirurgie pédiatrique de l’Hôpital universitaire de Zurich et président du jury. L’histoire de ces deux lauréates est exemplaire à ses yeux. « Avec le Prix Sana, ce sont ces gens qui apportent leur aide en toute discrétion que nous souhaitons honorer. »

    À la recherche de nouveaux canditdas

    À travers le Prix Sana, la Fondation Sana, d’utilité publique, distingue et soutient l’engagement bénévole et altruiste en faveur de la santé d’autrui. La recherche de lauréats potentiels pour le Prix Sana 2017 a déjà commencé. Les propositions peuvent être soumises à la fondation jusqu’au 31 mars 2017. Parmi toutes les personnes qui soumettront un candidat, trois seront tirées au sort et remporteront chacune un bon pour un séjour dans un hôtel d’une valeur de 1000 francs chacun. www.prix-sana.ch.